CRITIQUE – AKUMETSU

Image result for akumetsuAkumetsu, une collaboration des auteurs Yogo Yuki et Tabata Yoshiaki, bien avant qu’ils ne s’attaquent au très controversé Wolf Guy ils avaient travaillé ensemble sur une oeuvre beaucoup plus réussis et beaucoup plus dans l’air du temps.

Mais Akumetsu est un titre très particulier à ne pas mettre entre toutes les mains et il faut vraiment savoir à quoi s’attendre avant de pénétrer dans cet univers si particulier, un univers sanglant et quelque peu dérangeant, d’ailleurs pour l’anecdote, sur la couverture du premier tome, on trouve la mise en garde : « pour public averti » ! Donc maintenant que vous êtes averti, franchissez donc le pas !

Dans le Japon actuel les choses vont mal, la récession économique appauvrie les classes les plus pauvres pendant que les politiques, les banquiers et autres hommes d’affaires s’enrichissent grassement, la nation est corrompue, les leaders ne pensent qu’à eux…il faut agir ! ça ne vous rappelle rien? cela ressemble aussi à des situations que l’on peut retrouver dans d’autres pays industrialisés à la même époque ou le manga a été écrit mais aussi de nos jours ou cette situation tend à se répéter de plus en plus.

Image result for akumetsuNous sommes donc dans un contexte assez grave au Japon et c’est dans ce contexte qu’un jeune lycéen décide d’agir, il va enfiler un masque, sortir son arme à feu et sa hache et aller massacrer gaiement tous ces hommes perfides ! Quoi de plus normal ?

On plonge très rapidement dans cet univers, trois pages serviront d’introduction et c’est tout. D’ailleurs la couverture ne nous trompe pas sur la marchandise, on sait d’emblée qu’on aura affaire à une série violente. C’est donc après une petite introduction que la première intervention de notre anti-héros commence…alors que la terreur s’installe il semble jubiler, pour arriver à ce qu’il avait annoncé dès le début, c’est à dire tuer sa victime ; au moins il ne prend personne en traître.

Dans un état de droit, tout le monde serait choqué par ce comportement de violence gratuite pour arriver à ses fins mais les lectures sont sans doute plus choqués de voir la mort de leur héros arrivée juste après avoir tué sa victime, avant de le retrouver le lendemain comme si de rien n’était…et ce à de très multiples reprises…

Dans la première partie de la série donc on suit Akumetsu qui enchaîne les meurtres de plus en plus violent avant de mourir lui même. Cela va très vite, et à peine une victime trouve t-elle la mort qu’en vient une autre.

Dans un premier temps on se retrouve dans une lecture assez basic ou le héros se contente d’aller massacrer de ci de là des pourritures d’hommes politiques, de banquier et autres qui s’engraissent sur le dos des honnêtes gens.

Qui n’a jamais pensé à faire la même chose? se lever un matin mettre un masque et aller castagner de la pourriture?

on se met volontiers à la place de Shô, notre héros sanglant, un anti-justicier idéaliste plus criminel que sauveur.

Dans un second temps on se retrouve à lire une critique acerbe de la société Japonaise mais qui peut aussi bien être la même critique pour d’autres pays industrialisés, la situation économique du Japon rappelant aisément celle de plusieurs pays et surtout peut aussi être vu comme un futur possible pour beaucoup d’autres qui sont dans une bonne situation pour le moment.

Les auteurs se lâchent et dénoncent les leaders, bien sûr personne n’est cité, il ne s’agit que de personnages fictifs mais qu’importe, le rapprochement est vite fait. Une pure critique de nos sociétés capitalistes qui privilégient les riches au détriment des plus pauvres. Mais très rapidement les exemples pris viennent surtout faire référence au Japon et au Japon seulement.

La suite des tomes devient de plus en plus une critique du Japon, tout ce qui ne va pas dans le pays, comme pour permettres aux auteurs de laisser sortir tout ce qu’ils ont sur le coeur.

Image result for akumetsuLe dessin est réussi, vraiment accrocheur, un peu chargé par moment, mais aidé par une mise en page intelligente.

Une très bonne série à ne pas forcément mettre dans toutes les mains car il faut être capable de lire entre les lignes et de savoir la prendre au premier comme au second degré et de ne pas tout prendre au sérieux.

Elle est ultra prenante et ses 18 tomes permettent d’avoir une série pas trop trop longue comme d’autres qui dépassent les 50 et permet de pouvoir vous l’acheter pour pas trop cher.

A conseiller pour des jeunes adultes à l’aube de futurs élections.

Image result for akumetsu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s